Colpite pendant la grossesse

Si le diagnostic de «colpite» était assez rare il y a 15 ans, 80% des femmes qui ont recours à l'aide d'un gynécologue sont aujourd'hui traitées.

La colpite est une inflammation de la membrane muqueuse du vagin et de la partie vaginale du col de l'utérus, accompagnée d'un gonflement de la membrane muqueuse et de l'apparition d'un écoulement abondant, blanc ou purulent, avec une odeur désagréable. Une telle affection peut survenir à la suite de diverses maladies, notamment la candidose, la gonorrhée, la trichomonase, la vaginose bactérienne (gardnerellose), l’herpès génital, la chlamydia, la mycoplasmose, l’uréplasmose et d’autres infections. La vaginite non traitée, comme on l'appelle aussi cette affection, peut aller jusqu'au canal cervical, à l'utérus, aux appendices, etc., ce qui conduit à l'endométrite, à l'érosion cervicale et à l'infertilité.

Les causes de la colpite sont nombreuses. Parmi eux figurent la situation écologique défavorable, une vie sexuelle intime précoce (dans de nombreux cas, illisible), un traitement coûteux, souvent inaccessible pour beaucoup.

Symptômes de la colpite pendant la grossesse

Selon la forme - aiguë ou chronique - la colpite pendant la grossesse se manifeste de manière inégale. Au cours de la période aiguë, vous ne pourrez certainement pas ignorer l'inflammation: les symptômes sont prononcés et provoquent un inconfort grave. Les plus caractéristiques d'entre eux sont:

  • gonflement et rougeur de la muqueuse vaginale,
  • démangeaisons et brûlures dans la région des organes génitaux externes,
  • douleurs abdominales et pelviennes (courbatures, cambrures, pressions),
  • écoulement abondant et anormal (putride, avec une odeur désagréable, parfois avec du sang).

L'irritation peut s'étendre aux tissus cutanés génitaux environnants (fesses, intérieur des cuisses) et, en cas de négligence, s'élever plus haut et toucher les organes de reproduction: col de l'utérus, utérus et appendices.

L'évolution chronique de la colpite pendant la grossesse est moins prononcée, parfois asymptomatique, ce qui rend difficile la détection de la maladie et le début de son traitement. Dans ce cas, les conséquences de l'obésité peuvent être plus dangereuses.

Qu'est-ce qu'un foyer dangereux pendant la grossesse?

Pendant la grossesse, la veine cervicale crée un inconvénient particulier, mais en réalité, la colpite elle-même n’est pas aussi terrible que ses conséquences possibles, par exemple la probabilité d’une infection ascendante (elle peut nuire au fœtus en développement pendant la gestation et constituer également un danger pour le bébé pendant le travail). En outre, chez la femme enceinte, une inflammation de la muqueuse vaginale peut provoquer une fausse couche et une infection du fœtus ou conduire à une infection du liquide amniotique et au développement de complications de la grossesse (polyhydramnios, naissance prématurée, etc.).

À l'avenir, une femme peut avoir des difficultés à concevoir un enfant en raison d'une colpite chronique. Et presque toujours, une vaginite non traitée entraîne une endométrite et d’autres lésions.

La colpite peut être infectieuse ou bactérienne. Chez les femmes enceintes, cela se produit souvent en raison de changements dans les niveaux hormonaux et d'une défaillance du système immunitaire.

Traitement de la colpite pendant la grossesse

Nous ne découvrirons pas l'Amérique pour vous si nous disons que le traitement de la colpite ne peut être effectué indépendamment. Seul un gynécologue-obstétricien compétent sera en mesure de déterminer la cause de la vaginite. Sur la base des résultats des tests, il prescrira un traitement. Gardez à l'esprit qu'une femme enceinte est responsable non seulement de sa propre santé, mais également de celle du bébé.

En règle générale, les médicaments chimiques (y compris les antibiotiques), la physiothérapie, la décoction d'herbes, les bains d'acide, l'application de pommade et un régime alimentaire spécial sont utilisés pour traiter la colpite au cours de la grossesse.

Le traitement de la vaginite chez les femmes enceintes est compliqué par le fait qu’elles ne permettent pas beaucoup de médicaments efficaces. Par exemple, des médicaments largement utilisés tels que la nolitsine, la dalatsine, la clindacine ont des contre-indications pendant la grossesse. Et parmi les autres systémiques (ceux qui sont ingérés et agissent lors de leur absorption dans le sang), seules la nystatine et la pimafucine peuvent être utilisées. Ils sont sans danger même à fortes doses, mais malheureusement, ils sont inefficaces. Par conséquent, le traitement avec ces médicaments est associé à un traitement topique (douches vaginales avec décoction d’herbes, bains sédentaires, suppositoires, crèmes ou gels vaginaux et rectaux).

La bétadine populaire ne peut être utilisée que pendant 3 mois maximum. Dans le même temps, il n'y a pas de contre-indications pour les femmes enceintes serzhinan, vagotil. Quant aux antibiotiques, ils ne sont prescrits qu'après avoir déterminé la sensibilité de l'agent pathogène aux médicaments de cette série.

Si la cause de la colpite est une infection causée par Trichomonas, le médecin vous prescrira du métronidazole. Certes, ce médicament est contre-indiqué pendant le premier trimestre de la grossesse, mais peut être utilisé si nécessaire au cours des deuxième et troisième trimestres. Les femmes enceintes dans le cas de Trichomonas colpitis, ont prescrit Clotrimazole (dans le vagin 100 mg par jour pendant une semaine). Mais dans le même temps, il n’ya qu’un affaiblissement des symptômes. La guérison n’est que chez 1/5 des patients.

Bien que la tétracycline soit souvent utilisée en pratique gynécologique pour traiter la vaginite, elle ne doit pas être prescrite aux femmes enceintes.

Remèdes traditionnels traitement de la colpite pendant la grossesse

Le traitement de la colpite avec des herbes et des recettes folkloriques ne peut être efficace que s'il est associé à un médicament. Dans ce cas, une décoction d’herbe douche avec un effet anti-inflammatoire et cicatrisant sera d’une grande aide dans le traitement de la colpite. Pour préparer la décoction de camomille médicinale, vous devez prendre deux cuillères à soupe d'herbes pour 1 litre d'eau, faire bouillir pendant 5-10 minutes, insistez, égouttez et 2 à 3 fois par jour pour mélanger. Dans le même but, utilisez la décoction de calendula.

La durée du traitement est utile pour compléter la solution d’acide faible. Pour ce faire, vous pouvez utiliser du jus de citron (diluer une cuillère à soupe de jus dans un litre d’eau bouillie tiède) ou du vinaigre de table (deux cuillerées à soupe pour un litre d’eau). Cette procédure "donnera plus de force" à la baguette de Dederlein, qui continuera à lutter de manière indépendante avec un environnement alcalin et des invités non invités de l’extérieur. Au prix de procéder à une procédure similaire pendant la grossesse, vous devez consulter votre médecin.

Si pendant la grossesse une femme a des relations sexuelles, le moment est venu de faire une pause. Assurez-vous de suivre un régime lait-légumes doux, qui exclut les aliments épicés, salés et acides qui peuvent irriter davantage les parois enflammées du vagin et du col de l'utérus. Il faut également exclure les sucreries: sucreries, chocolats, gâteaux, etc.

Pour augmenter les défenses de l'organisme, outre les médicaments dont l'action vise à traiter elle-même la colpite, le médecin doit également lui prescrire des médicaments fortifiants et immunomodulateurs. Les rendez-vous doivent être pris en tenant compte des caractéristiques individuelles de la femme et du déroulement de la grossesse.

Qu'est-ce que la colpite?

La colpite (autrement, la vaginite) est un processus inflammatoire pathologique qui se développe à la suite de la reproduction sur la membrane muqueuse du vagin d'une microflore pathogène ou conditionnellement pathogène.

Au cours de leur activité vitale, les bactéries sécrètent une quantité énorme de toxines et de produits de décomposition. Pour éliminer les substances nocives du corps, les glandes situées dans la région génitale commencent à fonctionner plus activement. Pour cette raison, les patients ont des sécrétions abondantes, qui incluent à la fois les déchets de la microflore pathogène et les agents pathogènes eux-mêmes.

Beli irrite les organes génitaux externes, c'est pourquoi la colpite est souvent accompagnée d'une vulvite (inflammation de la vulve).

Selon les statistiques, les femmes enceintes souffrent particulièrement souvent de colpites. L'incidence chez les futures mères atteint 75-80%. La relation entre la grossesse et le risque de développer la maladie, apparemment, non. Les femmes peuvent tomber malades pendant n’importe quelle période de la grossesse. Cependant, le plus grand danger pour le fœtus est le développement du processus pathologique au troisième trimestre (immédiatement avant la naissance).

Causes de la colpite pendant la grossesse

Les causes de la colpite pendant la grossesse sont nombreuses. Paradoxalement, la grossesse elle-même augmente considérablement le risque de développer la maladie.

Il y a deux explications à cela:

La gestation du fœtus est associée à un affaiblissement des fonctions de protection de l'organisme en raison de l'inhibition naturelle de l'immunité. Ainsi, la nature met en œuvre le mécanisme de protection de l’enfant, que le système immunitaire de la mère peut prendre pour un antigène dangereux,

Dans des conditions naturelles, l’environnement vaginal est acide. De ce fait, la membrane muqueuse est protégée de manière fiable contre la reproduction incontrôlée de micro-organismes pathogènes. Cependant, dans la période de gestation, on observe un réarrangement du fond hormonal: le pH de la membrane muqueuse change et l'environnement acide devient alcalin. De ce fait, des conditions internes favorables sont créées pour la reproduction de divers agents pathogènes: bactéries causant des maladies vénériennes, microflore pathogène conditionnelle, champignons ressemblant à des levures du genre Candida, etc.

Plusieurs facteurs augmentent également le risque de développer une colpite en dehors de la grossesse:

Début prématuré de l'activité sexuelle (14-16 ans),

Utilisation à long terme d'antibiotiques,

La promiscuité,

Porter du lin serré fabriqué à partir de matériaux non naturels (synthétiques)

Le développement de réactions allergiques au lin, aux produits d’hygiène féminine,

Lésion de la muqueuse vaginale (mécanique, thermique ou chimique),

La présence de pathologies endocriniennes aiguës ou chroniques (hypo ou hyperthyroïdisme, diabète, etc.),

Violation des règles et règlements de l'hygiène intime.

Diagnostic de la colpite pendant la grossesse

Confirmer la présence de la colpite ne peut que gynécologue pratiquant. Pour établir un diagnostic différentiel correct après le prélèvement de l'anamnèse, il est procédé à un examen initial du vagin et du col utérin à l'aide de miroirs.

Manifestation caractéristique des signes d'un processus inflammatoire prononcé:

Puffiness et hyperemia des muqueuses,

Une grande quantité de décharge claire, verdâtre (jaunâtre) ou blanche de consistance différente avec une odeur désagréable prononcée.

En plus de l'examen initial, des tests de laboratoire sont recommandés:

Prenant des frottis vaginaux des parois du col sur la microflore pathogène ou conditionnellement pathogène, les champignons, les leucocytes, etc.)

Prendre des frottis pour les cultures d'infections vénériennes: chlamydia, ureaplasmose, etc.

Examen biologique (bactériologique) des frottis. Semer les blancs du vagin dans un milieu nutritif pour déterminer l'agent pathogène et sa sensibilité aux médicaments antibactériens,

Échographie de l'utérus et du fœtus. Mené pour identifier la menace d'avortement, retarder le développement du fœtus, insuffisance placentaire,

Selon le témoignage a eu lieu colposcopie.

Traitement de la colpite pendant la grossesse

Quelle que soit la durée de la grossesse, la colpite doit être éliminée à tout moment, vous ne devez donc pas hésiter à consulter votre médecin. Plus le diagnostic est posé rapidement et le traitement prescrit, plus la probabilité de guérison rapide et de naissance d'un enfant en bonne santé est élevée.

Les moyens de traitement médicamenteux sont choisis par le médecin en fonction de la «négligence» du processus pathologique, de l'intensité des manifestations, de la durée de la grossesse, de l'étiologie de la maladie et d'autres facteurs.

Préparations pour la colpite pendant la grossesse:

Pimafucin Efficace contre les infections fongiques de la peau et des muqueuses. Pendant la grossesse, il est recommandé d'utiliser des suppositoires vaginaux, car le traitement local est sans danger pour le fœtus. Préparations ayant un effet similaire: nystatine, clotrimazole sous forme de bougies. Le prix de ces médicaments varie de 20 à 300 roubles,

Terzhinan, Hexicon. Des bougies Prix ​​- de 200 à 300 roubles. Méthode d'application - sur 1 bougie avant d'aller au lit pendant 1-2 semaines,

Metromikon Neo. Autres noms commerciaux: Klion-D, Meratin-Combi, Neo-Penotran Forte. Le médicament est recommandé pour la trichomonas. Méthode d'application: 1 bougie par jour pendant 10-14 jours,

Bétadine. L'utilisation de la bétadine n'est autorisée que pendant le premier trimestre de la grossesse (jusqu'à 12 semaines), car le médicament contient de l'iode dans sa composition, ce qui peut affecter le développement du système endocrinien du fœtus (en particulier la glande thyroïde). Coût - de 170 à 350 roubles,

Polygynax Le médicament est ambigu et n'est pas toujours recommandé par les gynécologues, car dans l'annotation, la grossesse est indiquée comme une contre-indication à recevoir. Cependant, en fin de gestation, juste avant l'accouchement, il est acceptable d'utiliser les suppositoires Polyginax.

Au lieu de se doucher, on devrait préférer l'irrigation des organes génitaux externes avec des herbes médicinales et des bains médicaux. Ils soulagent efficacement l'inflammation, éliminent la gêne et les démangeaisons (camomille, millepertuis, calendula, pied de pied, etc.). Le traitement recommandé est de 7 à 14 jours.

Risque de colpite pendant la grossesse

Dans la période de gestation du fœtus au traitement de la colpite doit être abordé avec une attention particulière. Cette pathologie peut être dangereuse à la fois pour la mère et pour l'enfant à naître:

Infection ultérieure. Les bactéries et les champignons ont tendance à causer des dommages ascendants aux tissus et aux structures anatomiques. Les micro-organismes peuvent facilement pénétrer dans la vessie, l'utérus, les reins, provoquant des maladies beaucoup plus graves,

Déchirer le tissu. La présence de «vieilles» colpites non cicatrisées peut être dangereuse pour le corps de la mère, car un canal de naissance enflammé et enflé devient sujet aux ruptures. Même avec le déroulement normal du travail, des saignements massifs peuvent causer des dommages importants.

Risque d'avortement. En présence de colpite, le risque de fausse couche augmente de 20 à 40%,

Processus purulents et nécrotiques après l'accouchement. La colpite peut provoquer le développement de complications septiques purulentes au cours de la période post-partum: suppuration de sutures, développement d'infections secondaires, etc.

La formation du foyer inflammatoire. Avec une attention insuffisante au problème ou analphabète, un traitement retardé, la colpite peut devenir chronique. La maladie chronique est capable d’engendrer beaucoup de problèmes, est difficile à traiter et donne des rechutes fréquentes avec le risque d’infection ascendante et le développement de complications graves,

Endométrite. Avec un niveau de résistance corporelle insuffisant, les agents infectieux pénètrent dans l'utérus et, en "s'installant" dans l'organe, contribuent au développement d'une inflammation de la muqueuse et à l'érosion du col de l'utérus.

Inflammation des appendices: ovaires et trompes de Fallope. Certains des microorganismes pathogènes (principalement les agents responsables des maladies sexuellement transmissibles: Trichomonas, gonocoque, etc.) peuvent pénétrer dans les organes génitaux internes et provoquer une grave inflammation purulente,

Infertilité Il se produit relativement rarement lorsque la colpite "en cours". Les adhérences dans l'utérus et les trompes de Fallope interfèrent avec le processus de fécondation physiologique normale et entraînent le rejet de l'œuf. En conséquence, la patiente ne peut pas devenir enceinte pendant une longue période (risque d'infertilité totale).

Conséquences de la colpite chez un enfant

La colpite peut causer les dangers suivants pour le fœtus:

Infection du liquide amniotique et du placenta. Par le col et les structures anatomiques adjacentes, l’agent responsable de la colpite peut pénétrer dans le placenta et infecter le liquide amniotique dans lequel se trouve le fœtus. Avec un degré de probabilité élevé, cela entraînera une horioamnionite et aboutira à une déficience fonctionnelle du corps du fœtus,

Le développement de l'insuffisance placentaire. L'intrusion de micro-organismes dans le placenta provoque une réponse immunitaire prononcée et une diminution de la fonction de l'organe. En conséquence, le fœtus ne reçoit pas suffisamment de nutriments et d’oxygène,

Infection fœtale. Dans les cas graves, peut entraîner la mort intra-utérine.

De nombreux agents pathogènes de la colpite peuvent provoquer des maladies infectieuses chez le fœtus: pneumonie, pyodermite, etc. De plus, le risque d'avoir un enfant ayant un développement mental altéré, un système immunitaire affaibli, etc., augmente considérablement.

Ainsi, la colpite est une pathologie inflammatoire dangereuse, souvent d’étiologie mixte. La microflore à la fois pathogène et conditionnelle peut jouer le rôle d’agent causal de la maladie. Cette maladie est particulièrement indésirable pour les femmes enceintes car, dans ce cas, la santé de la mère et de l'enfant est menacée. Il convient de noter qu'environ la moitié des cas de colpite au cours de la grossesse surviennent lors de lésions fongiques.

La symptomatologie de la pathologie est typique, pour un gynécologue expérimenté, le diagnostic n’est pas très difficile. Les manifestations comprennent rougeur et gonflement de la muqueuse vaginale, douleur, démangeaisons et écoulement abondant. Dans certains cas, il peut y avoir des manifestations communes d'intoxication. Selon les caractéristiques individuelles du corps de la mère, la colpite peut survenir sans aucun symptôme.

Le traitement doit être effectué à temps et strictement recommandé par le médecin traitant. L’auto-traitement est inacceptable, car il peut avoir des conséquences néfastes sur le corps de l’enfant (de nombreux médicaments antifongiques sont toxiques).

Reporter une visite chez un spécialiste présentant les premiers symptômes de colpite pendant la grossesse n’en vaut pas la peine, car un long processus pathologique conduit à l’apparition d’un très grand nombre de complications graves, dangereuses pour la santé et la vie de la mère et de l’enfant.

Éducation: Le diplôme «Obstétrique et gynécologie» a été obtenu à l'Université de médecine de l'État russe de l'Agence fédérale de la santé et du développement social (2010). En 2013, école d'études supérieures à NIMU nommée d'après. N.I. Pirogov.

Comment abaisser rapidement et facilement la pression artérielle?

La saison des tiques a commencé - comment se protéger? Où aller Premiers secours pour mordre

Articles d'experts médicaux

La maladie inflammatoire de la membrane muqueuse du vagin, accompagnée d'un inconfort marqué dans la région des organes génitaux externes, est appelée colpite ou vaginite. L'inflammation s'étend souvent à la partie vaginale du col de l'utérus ou du vestibule (vulvovaginite). Néanmoins, beaucoup n'ont jamais entendu parler de lui. Alors qu'est-ce que - la colpite chez les femmes pendant la grossesse?

Il s'agit d'une maladie assez commune du tractus génital féminin, causée par des microorganismes pathogènes ou opportunistes. Pratiquement toutes les femmes ont fait face à une colpite au cours de leur vie, et beaucoup avaient raison pendant la grossesse, car le corps de la future maman perd partiellement sa capacité à résister aux infections.

Question suivante: que faire? Le poste de conduite est-il dangereux pendant la grossesse? Assurez-vous d'écouter les recommandations du médecin traitant. La maladie s'accompagne non seulement d'un inconfort important, mais peut également avoir un impact négatif sur l'issue de la grossesse. Le danger n'est pas tant la colpite que l'absence de traitement.

, , , , ,

Complications et conséquences

Les femmes enceintes ne doivent pas ignorer les symptômes de la colpite, car les conséquences d'une telle attitude irresponsable peuvent être dangereuses pour la future maman et son futur enfant.

Premièrement, il est nécessaire de prendre en compte la capacité d'infection ascendante des agents pathogènes. Si elles ne sont pas traitées, elles migrent avec le sang et la lymphe, dans l'utérus et les appendices, les organes urinaires, colonisant tous les grands espaces et provoquant un processus inflammatoire.

Deuxièmement, beaucoup dépend du type d'agent infectieux. Des agents pathogènes tels que Trichomonas et eux-mêmes sont très mobiles. De plus, les gonocoques les utilisent comme véhicules, de sorte qu'une co-infection avec ces microorganismes, qui n'est pas une rareté exceptionnelle, est particulièrement dangereuse.

Troisièmement, la présence d'une colpite pendant l'accouchement (utérus ouvert) augmente considérablement le risque d'infection de l'utérus et de ses appendices, ainsi que l'apparition de maladies telles que l'endométrite, la salpingo-oophorite, conduisant au développement de processus adhésifs, d'obstruction des trompes, de grossesse extra-utérine et de stérilité persistante. Ce sont bien sûr des conséquences à long terme.

Plus proches sont les complications lors de l'accouchement sous forme de larmes dans les parois du vagin et du col utérin, car les muqueuses œdémateuses et ulcérées perdent leur élasticité. Il est possible que le canal génital soit gravement blessé et que des hémorragies massives se développent.

La colpite est un foyer d'infection; après l'accouchement, les points de suture peuvent rester longtemps suppuratifs et des processus inflammatoires secondaires avec suppuration et nécrose peuvent se développer. L'inflammation purulente est souvent compliquée par la formation d'infiltration dans la paroi vaginale et s'étend aux tissus adjacents (paracolpite) et parfois - à un abcès.

En général, l'inflammation existante est chronalisée et se manifeste par de fréquentes exacerbations avec une probabilité de développement dans l'inflammation ascendante et généralisée.

Selon les statistiques médicales, les colpites sont souvent à l'origine des avortements manqués. La probabilité de fausse couche chez les futures mères avec une colpite, en particulier spécifique, est multipliée par 1,2 à 1,4 fois par rapport à celles qui ne l'ont pas.

La présence d'un processus inflammatoire dans le vagin peut avoir d'autres conséquences négatives pour l'enfant.

Certains agents pathogènes franchissent la barrière placentaire et infectent le liquide amniotique et le placenta, ce qui peut entraîner, à un stade précoce, l'apparition d'anomalies vasculaires et cérébrales dans l'embryon, la chorioamnionite, l'insuffisance placentaire, l'infection du fœtus. Tout cela peut entraîner la naissance d'un enfant présentant des anomalies du développement, une pneumonie congénitale, un déficit immunitaire et également - sa mort.

Un bébé peut être infecté pendant l'accouchement, ce qui entraîne un certain nombre de complications chez un nouveau-né, par exemple le blyon.

, , ,

Caractéristiques de la flore des futures mères

Pendant la grossesse, des modifications hormonales se produisent, qui déterminent les caractéristiques de la microflore vaginale. Une augmentation de la quantité d'œstrogène entraîne une accumulation excessive de glycogène dans les cellules épithéliales. C'est un terrain fertile supplémentaire pour les bacilles bénéfiques. Ils commencent également à se multiplier vigoureusement. Il a été constaté qu’au moment de l’accouchement chez une femme en bonne santé, le nombre de lactobacilles était plusieurs fois plus élevé qu’avant la grossesse.

Mais la progestérone est impliquée dans l'altération hormonale. Son action vise à préserver le fœtus, une diminution de l'immunité est donc nécessaire. Cela se manifeste par une diminution de la surveillance immunitaire des leucocytes. Les micro-organismes pathogènes conditionnels sont capables de se multiplier plus activement. S'il existe d'autres facteurs provocateurs, l'inflammation du vagin est alors fournie. Souvent, il s'agit d'une forme usée, et une femme ne remarque que le nombre accru de pertes.

Kolpit pendant la grossesse: les principales causes

La colpite ne survient pas chez toutes les femmes enceintes. Cela nécessite certains facteurs et causes qui aideront à reproduire une flore non spécifique ou pathogène.

  • Allergie Des produits d’hygiène, des protège-slips (spécialement imprégnés de parfums), des sous-vêtements synthétiques, des lessives en poudre ou des produits de rinçage peuvent apparaître. Parfois, il s’agit d’une allergie générale lors de l’utilisation de certains produits.
  • L'hygiène Le non-respect des règles élémentaires d'hygiène, les rares changements de linge conduisent à la création d'un environnement favorable à la reproduction des bactéries. L'excès d'hygiène est également dangereux, l'utilisation de savon antibactérien, qui détruit non seulement la flore pathogène, mais également la flore utile.
  • Douches. L’enthousiasme pour l’automédication avec l’aide de douches vaginales ne mène pas au bien. Des solutions d'antiseptiques, des tisanes lavent la flore, modifient l'acidité. Après un tel traitement, une dysbiose vaginale ou une vaginose bactérienne se produit souvent.
  • Puissance Le manque de vitamines et de nutriments affecte l'état de l'organisme et du système reproducteur. L'excès de sucreries, de pâtisseries et d'autres glucides simples crée un milieu nutritif supplémentaire pour le champignon - Candida. Par conséquent, il n’est pas rare que Candida colpitis touche les dents sucrées et le diabète.
  • Blessures. Les lésions chimiques ou mécaniques de la membrane muqueuse entraînent la formation d'une surface de la plaie, sur laquelle des agents pathogènes peuvent se former et provoquer une inflammation.
  • Antibiotiques. Un traitement à long terme avec des médicaments antibactériens détruit tous les microorganismes. Par conséquent, une candidose ou une vaginose bactérienne peut se développer après le traitement.

Manifestations caractéristiques

La colpite pendant la grossesse ne présente aucun symptôme particulier. Il se caractérise par les manifestations suivantes.

  • Mettre en évidence. Ils peuvent avoir un caractère différent selon l'agent pathogène. Dans la candidose, il s'agit d'une décharge blanche au fromage ou crémeuse avec une odeur aigre. La vaginose est caractérisée par une leucorrhée avec une odeur désagréable de poisson pourri. Un "arôme" similaire apparaît lorsque Trichomonas coleitis, mais la couleur de l'écoulement est verdâtre, ils sont liquides et mousseux. Parfois, l'écoulement ressemble à du pus, peut avoir des traînées de sang.
  • Sentiments. Dans la plupart des cas, il s'agit de démangeaisons et de brûlures d'intensité variable. Mais la colpite à levure peut être effacée et les démangeaisons ne sont pas observées. Troubles possibles de la miction, légères douleurs. Préoccupé par la douleur pendant les rapports sexuels, la sécheresse vaginale.
  • Etat général La colpite survient généralement sous une forme bénigne et n'entraîne pas l'apparition de fièvre, une perte de force et des symptômes d'intoxication.

Risques pour un enfant

Les femmes enceintes atteintes de colpite peuvent avoir des douleurs dans le bas-ventre, des douleurs et une irradiation dans le bas du dos. Cette condition est dangereuse pour le bébé et met en danger la grossesse.

  • 1 trimestre L'avortement peut avoir lieu sur fond d'infection. Parfois, lors d'une infection vaginale, il est difficile de concevoir.
  • 2 trimestres. L'enfant est déjà protégé par le placenta de l'action des agents pathogènes. Mais ils peuvent provoquer son vieillissement prématuré, ce qui entraîne une insuffisance placentaire, un développement retardé du fœtus et une hypoxie chronique.
  • 3 trimestres. La colpite ne peut pas affecter de manière significative le fœtus, mais les membranes du fœtus sont à risque. Une infection chronique dans le vagin peut provoquer une naissance prématurée, un écoulement prénatal du liquide amniotique. Les conséquences pour le bébé sont une infection post-partum.

Approches de traitement

Le traitement de la colpite pendant la grossesse dépend du pathogène identifié. Utilisez des antibiotiques, des antiseptiques et des antifongiques.

  • Colpite à Candida. Pour le traitement des fonds locaux appliqués du champignon. Il peut s'agir de bougies "Pimafutsin", "Clotrimazole" (à partir du deuxième trimestre). Le partenaire de traitement n'est pas requis. Les hommes agissent uniquement en tant que candidats.
  • Trichomonas colpitis. La thérapie est prescrite seulement à partir du deuxième trimestre avec le médicament "Ornidazole", "Tinidazole". Le traitement du partenaire sexuel est nécessaire.
  • Vaginose bactérienne. Au cours du premier trimestre, utilisez "Povidone-Youd", "Hexicon", "Clindamycine" et à partir du second, des bougies "Terzhinan". Les critiques montrent que le médicament élimine rapidement les symptômes désagréables. Il n'est pas nécessaire de traiter un conjoint ou un partenaire sexuel.
  • Colpit non spécifique. La cause en est une flore coccobacillaire, qui répond à l'utilisation d'antibiotiques. Vous pouvez utiliser "Clindamycine" à partir du premier trimestre et à partir du deuxième - "Terzhinan". Également prescrit des bougies avec antiseptiques "Hexicon" et "Povidone-Iodine".

En cas de colpite purulente, il est nécessaire de déterminer la cause de la maladie et de procéder à un traitement antibactérien en fonction du pathogène identifié.

La colpite chez la femme enceinte nécessite une réponse de la part de la femme et du médecin. Si vous n’effectuez pas un traitement en temps voulu, les complications peuvent survenir au moment de l’accouchement et après. Prouvé que l'inflammation chronique rend le tissu vaginal plus lâche et enclin à se rompre. L'endométrite post-partum est également plus fréquente chez les femmes atteintes de colpite non traitée.

Quelle est la colpite chez les femmes pendant la grossesse

La colpite est une définition générale de tout un groupe de maladies. Il peut s'écouler sous l'une des deux formes suivantes:

Non spécifique en raison de l'activité excessive des micro-organismes toujours présents dans le vagin. Ces micro-organismes sont pathogènes sous condition, c'est-à-dire qu'ils sont constamment présents en petite quantité et font partie de la microflore normale, mais en présence de facteurs défavorables, ils commencent à se multiplier vigoureusement. Les colpites non spécifiques comprennent:

La colpite non spécifique pendant la grossesse est un phénomène assez fréquent. Spécifique est moins commun, il est causé par une flore pathogène et dangereuse.

Ceux-ci comprennent:

  • ureaplasma,
  • chlamydia,
  • Trichomonas et autres.

Normalement, une femme «en position» devrait se sentir bien et ne devrait être dérangée par rien. Mais c'est l'idéal.

Dans la vie, ça se passe différemment. Dans un contexte d'immunité affaiblie, des affections auparavant «silencieuses» se manifestent. Ceux-ci incluent colpit. Les symptômes et le traitement de la maladie sous toutes ses formes sont généralement similaires. Cependant, même si vous avez déjà rencontré un diagnostic de maladie, vous ne devez prendre aucune mesure vous-même. Vous devez consulter un médecin, il doit seulement prescrire des moyens efficaces de traitement. Après tout, une femme est responsable non seulement de sa santé, mais également du futur bébé. Tous les médicaments ne lui sont pas autorisés: certains médicaments efficaces sont interdits pendant la grossesse en raison de leur effet négatif sur le fœtus.

Causes de la colpite chez les femmes enceintes

La colpite pendant la grossesse provoque différents. Il n’est pas toujours possible d’établir exactement ce qui a conduit à la reproduction de micro-organismes pathogènes sous condition et au développement d’une inflammation.

La colpite à levures (candidal) se produit si la future mère:

  • souffre de maladies systémiques (même sous forme latente - par exemple, le diabète),
  • a récemment subi un traitement antibiotique
  • sujettes aux allergies
  • aime les aliments sucrés à haute teneur en glucides "rapides" (crème glacée, gâteaux, bonbons).

La trichomonase et la colpite à ureaplasma se manifestent après un rapport sexuel non protégé avec un partenaire infecté. Le contact peut avoir lieu longtemps avant la grossesse, mais la maladie «somnole» de manière pacifique - l’immunité de la femme la défend. Pendant la période de gestation du fœtus, l’immunité s’affaiblit naturellement et la colpite se manifeste chez la future mère.

Pourquoi la maladie se manifeste-t-elle chez certaines femmes et se «cache» chez d'autres sans présenter de symptômes évidents? Cela dépend en grande partie du contexte hormonal, qui change radicalement au début de la grossesse, ainsi que de l'état de santé général de la femme.

Sous l’influence des hormones, l’environnement alcalin du vagin se transforme en acide, ce que les bactéries et les virus aiment beaucoup. La même chose se produit avec la prévalence de glucides rapides dans le régime alimentaire.

C'est pourquoi les femmes enceintes sont à risque.Ajoutez un autre facteur délicat - une femme n’accorde pas toujours l’attention voulue à une hygiène minutieuse des parties génitales. C'est un autre avantage pour les germes. Cela inclut également le port d'un sous-vêtement étroit et inconfortable en matériaux synthétiques.

Les femmes sont souvent intéressées: est-il possible d'attraper, par exemple, Trichomonas colpitis à la maison? En principe, il y a un risque, mais c'est minime. Cependant, les règles d'hygiène pendant la grossesse doivent être observées avec une double attention, afin de ne pas laisser aux bactéries une chance d'activité excessive.

Colpite pendant la grossesse: symptômes

Les symptômes de la colpite chez les femmes enceintes ne diffèrent pas de ceux des femmes non enceintes. On peut noter qu'ils apparaissent plus clairement. Les plaintes les plus fréquentes des patients sont les suivantes:

  • sensation d'humidité constante dans le vagin,
  • blancs blancs abondants, jaunâtres ou verdâtres,
  • gonflement des lèvres,
  • démangeaisons et brûlures dans le vagin.

Chez la femme enceinte, des signes de colpite spécifique et non spécifique peuvent apparaître.

Dans les miroirs, le gynécologue notera une irritation, une rougeur des muqueuses et du col utérin.

Les symptômes augmentent après des mouvements actifs, tels qu'une marche rapide. Les rapports sexuels provoquent des sensations désagréables et douloureuses. Peut-être asymptomatique pour la colpite. Est-ce dangereux? En principe, si les symptômes ne se manifestent pas sur le plan clinique, les médecins ne peuvent pas exiger un traitement ni différer le traitement jusqu'au deuxième trimestre, lorsque la femme enceinte traverse la période la plus pacifique qui soit.

Un parcours complètement asymptomatique est rare. Une femme sent bien que quelque chose ne va pas chez elle, en fonction de décharges et de sensations douloureuses.

Colpitis pendant la grossesse: conséquences pour l'enfant

Qu'est-ce qui est dangereux dans la cage pendant la grossesse, alors c'est une complication. Elle peut affecter de manière significative le système immunitaire et le corps de la femme elle-même, provoquant:

  • la cystite
  • urétrite
  • inflammation de l'utérus,
  • endométrite (inflammation de l'utérus),
  • érosion cervicale.

L'infection monte de manière ascendante et peut atteindre les reins, ce qui menace une maladie grave - la pyélonéphrite. Les reins lors du port de l'enfant et ainsi sont soumis à une double charge, et si l'inflammation commence également, vous devrez être traité avec des antibiotiques, la probabilité de fausse couche augmente.

À la naissance, les muqueuses enflammées éclatent rapidement et guérissent longtemps.

Pour l’enfant, la situation n’est pas non plus la meilleure solution. Il peut être infecté lors du passage du canal génital (les formes ureaplasma et trichomonas sont particulièrement dangereuses à cet égard). Les yeux, les bronches et les poumons de l'enfant sont touchés.

La colpite à Candida peut provoquer une insuffisance placentaire, à la suite de laquelle le fœtus dans le ventre de la mère meurt de faim et manque d'oxygène. La colpite à levures (muguet) peut provoquer une fausse couche ou une naissance prématurée.

La nature de la décharge avec une colpite pendant la grossesse

Quelle décharge pendant la grossesse provoque une colpite? Le plus souvent - léger, abondant et plutôt épais.

Si la maladie a une nature fongique, le rejet sera cheesy. Si la maladie est causée par la présence de chlamydia ou de gonocoques, alors jaune ou verdâtre. Colpit spécifique est accompagné d'une odeur désagréable.

La suspicion de trichomonas sur le pupitre se présentera immédiatement chez le médecin si le patient se plaint d'un écoulement mousseux.

Mélange possible de sang ou de traînées sanglantes. La raison - le col devient mou et facilement blessé.

Colpite pendant la grossesse: traitement

Le gynécologue prend la décision de traiter les colpites sur la base de ces analyses et en tenant compte des plaintes du patient. Le traitement de la colpite chez la femme enceinte a ses propres caractéristiques. Comprimés et gélules pour administration orale très rarement utilisés - le plus souvent, des bougies et des crèmes, à savoir des préparations topiques, par exemple:

Lequel des médicaments à choisir dépendra de l'agent responsable de la vaginite, ainsi que de la durée de la grossesse de la femme.

Ne passe pas la colpite pendant la grossesse: que faire

Si les médicaments prescrits par le gynécologue sont sans effet, des examens complémentaires devront être effectués. Raisons possibles:

  • immunité réduite
  • la présence d'une maladie qui favorise l'inflammation,
  • non-respect des mesures d'hygiène
  • négligence du traitement du partenaire sexuel,
  • erreurs substantielles dans le régime alimentaire (abondance d'aliments sucrés, épicés et salés).

Dans une telle situation, il est difficile de donner des conseils sur la manière de guérir la colpite. Tout dépend des facteurs prédisposants spécifiques et le traitement visera donc à les identifier et à les éliminer. Ces mesures doivent être prises parallèlement au traitement de la colpite.

Trichomonas colp pendant la grossesse

Trichomonas colpit est dangereux pour le fœtus, car il menace d'hypoxie et de naissance prématurée.

Le traitement de la colpite à Trichomonas chez la femme enceinte est effectué différemment selon la durée de détection. S'il s'agit du premier trimestre, alors rendez-vous à la seringue ou aux bains avec du furatsilinom. L'introduction de la solution d'albucide dans le vagin aide.

À partir du deuxième trimestre, il est permis de boire un traitement de Trichopolum. C’est ce médicament qui est considéré comme le plus efficace et capable de soulager complètement les symptômes de la colpite causée par Trichomonas.

L'utilisation de Trichopolum n'est possible que sous la surveillance d'un médecin. Ceci est une condition indispensable pour le traitement.

Colpite à ureaplasma pendant la grossesse

La colpite à ureaplasma est une maladie qui interfère avec la conception. Par conséquent, il est préférable de le traiter au stade de la planification. Mais si on le trouve chez une femme qui porte déjà un enfant sous son cœur, il faut absolument le traiter.

Les conséquences pour le bébé peuvent être non seulement désagréables, mais mettre sa vie en danger. Un enfant peut naître avec de graves malformations ou même rester immobile dans l'utérus. Fausse couche ou travail prématuré. Jusqu'à 22 semaines de grossesse, les femmes suivent un traitement d'entretien et utilisent des remèdes locaux. À partir de 22 semaines, l'utilisation de médicaments est autorisée à l'intérieur.

Il est difficile de prévenir les colpites, car il n’est pas toujours possible de dire avec une certitude absolue quels facteurs l’ont provoquée et pourquoi cet organisme était instable face à une souche particulière de micro-organismes. Si vous êtes enceinte, observez-vous attentivement, notez les modifications de votre état de santé et consultez votre médecin si vous avez des problèmes. Plus tôt vous ferez face à Colpit, moins vous aurez de problèmes. Bonne santé à toi et à ton bébé!

Regarde la vidéo: Condylomes : dépister et traiter les lésions précancéreuses - Le Magazine de la santé (Septembre 2019).