Hépatose grasse pendant la grossesse: causes, symptômes, traitement et régime

L’hépatose chez les femmes enceintes est une complication assez fréquente de la grossesse, au cours de laquelle la charge sur le foie de la femme augmente considérablement. Bien que dans le cours normal de la grossesse, le foie ne change pas et assume complètement ses fonctions, le fait d'enfanter peut devenir un stress important pour le corps et provoquer le développement de divers processus pathologiques. L'hépatose du foie chez la femme enceinte commence au troisième trimestre. Dans ce cas, en raison de l'augmentation de la viscosité de la bile, la détérioration de son écoulement, le foie fonctionne plus mal, cesse de faire face à ses devoirs. Il y a une telle complication pour diverses raisons.

  1. Le facteur génétique héréditaire joue un rôle important: si la famille a déjà eu l'hépatose chez la grand-mère, chez la mère, alors, très probablement, ce sera chez la fille.
  2. L'hépatose affecte souvent les jeunes femmes qui ont déjà eu des problèmes de foie avant la grossesse. Il est également très important que l’alimentation soit bien choisie: un excès d’aliments gras, frits et fumés dans l’alimentation peut également provoquer des maladies.
  3. Les problèmes commencent souvent à cause de la consommation de complexes vitaminiques conçus spécifiquement pour les femmes enceintes. De telles préparations contiennent trop de substances, elles prescrivent souvent des doses élevées, ne prenant pas en compte les caractéristiques individuelles de la femme, et le corps ne peut tout simplement pas supporter leur traitement.

En raison du fait que l'hépatose chez les femmes enceintes se propage de plus en plus, notre forum a souvent des questions à ce sujet. Ils s'intéressent aux symptômes et aux signes de cette maladie, à la façon de la traiter, etc. Nous essaierons de répondre à toutes les questions.

Symptômes et signes

Dans l'hépatose des femmes enceintes, les symptômes les plus caractéristiques sont les suivants:

  • démangeaisons de la peau (commençant par les paumes, les jambes et les pieds, l'abdomen, se propageant progressivement dans tout le corps), grattant la peau,
  • aggravation ou perte totale de l'appétit, des nausées et parfois des vomissements (à ne pas confondre avec la toxémie qui se termine à la seizième semaine de grossesse),
  • fatigue
  • des douleurs sourdes et douloureuses apparaissent dans l'hypochondre droit,
  • sensation d'inconfort abdominal,
  • parfois la jaunisse
  • décoloration des matières fécales.

Les signes d'hépatose chez une femme enceinte peuvent être vus même sur la photo d'une femme, si vous regardez de près. Tout d'abord, la couleur de la peau, qui devient jaunâtre, peut être modifiée. Deuxièmement, à cause de problèmes de foie, des rides peuvent apparaître sur le visage, la peau s'assèche et l'acné apparaît.

Si vous remarquez des signes indiquant des problèmes d’état fonctionnel du foie, inscrivez-vous pour une consultation avec un hépatologue expérimenté et faites-vous tester.

Inscrivez-vous pour une consultation par téléphone: +7 495 255 10 60

Diagnostic de la maladie

Le premier problème qui survient pendant l'hépatose chez les femmes enceintes est un diagnostic opportun et précis. Premièrement, bon nombre des signes caractéristiques de l’hépatose chez la femme enceinte sont aussi propres à d’autres maladies (nausées et vomissements surviennent lors de la toxicose, démangeaisons de la peau lors d’allergies et de troubles nerveux). Deuxièmement, certaines des méthodes d’examen du foie ne peuvent pas être utilisées pendant la grossesse en raison des risques encourus par le fœtus (biopsie, laparoscopie, examens du foie sont interdits). Troisièmement, la palpation ne donne pas un résultat précis en raison du fait que le foie est mal palpable et la biochimie sanguine en raison du fait que de nombreux paramètres changent pendant la grossesse. Par conséquent, si l'un des signes d'hépatose a déjà été détecté, il est nécessaire de consulter immédiatement un hépatologue: plus le traitement commence tôt, plus il y a de chances que le résultat soit positif.
Lors du diagnostic de l'hépatose, les femmes enceintes doivent subir un test de biochimie sanguine (le premier signe de maladie étant une augmentation de la concentration d'acides biliaires), une échographie du foie et, le cas échéant, d'autres organes abdominaux.

Traitement et effets

Pour commencer le traitement, il est nécessaire d’établir le type et le stade de l’hépatose chez la femme enceinte. Avec une cholestatique très commune, il existe une forme telle que l'hépatose grasse aiguë chez les femmes enceintes. Malgré toutes les réalisations modernes, il reste une maladie très dangereuse, menaçant de mort à la fois la mère et l’enfant. Par conséquent, si la maladie est diagnostiquée au cours des derniers mois de la grossesse, il est nécessaire de procéder à un examen complet afin d'exclure une forme grasse aiguë dans laquelle un accouchement d'urgence est utilisé, puis les conséquences pour les organismes mères et bébés sont éliminées.

Lors du traitement, vous ne pouvez pas utiliser de nombreux médicaments puissants, car ils sont contre-indiqués chez les femmes enceintes. Par conséquent, après avoir établi la forme et le stade de l'hépatose, il est décidé de la période d'accouchement et le traitement consiste le plus souvent à éliminer autant que possible les symptômes de la maladie. Les médicaments hépatotropes aident à protéger les cellules du foie, les vitamines - pour éliminer certains syndromes, tels que la fatigue accrue. Dans certains cas, si cela ne suffit pas, la maladie progresse de façon marquée, une plasmaphérèse est utilisée, parfois elle est prescrite non pas une, mais plusieurs fois.

L’hépatose chez la femme enceinte entraîne parfois de graves saignements de la puerpérale, ce qui est dangereux pour la vie de la femme. C'est pourquoi, dans les formes graves d'hépatose, l'accouchement est prescrit plus tôt (généralement à la 38ème semaine).

En dépit du malaise et de l’anxiété qu’une femme contracte l’hépatose pendant la grossesse, les conséquences pour l’enfant sont beaucoup plus dangereuses que pour la mère (après la naissance, tous les signes d’hépatose chez la femme disparaissent généralement sans laisser de trace en une à deux semaines, mais si vous reprenez une grossesse, l’hépatose réapparaîtra). . De ce fait, une hypoxie fœtale peut se développer, ce qui menace plus tard le bébé avec un retard de développement, un retard de la parole, c'est également une indication pour un accouchement d'urgence.

À l'instar d'autres maladies du foie, l'alimentation constitue un élément essentiel du traitement de l'hépatose chez la femme enceinte. Lorsque la maladie est bénigne, elle peut aider à éliminer complètement les symptômes, même sans utiliser de médicaments. Un régime alimentaire très particulier avec hépatites graisseuses est très important et efficace. Une bonne alimentation implique 4 à 5 repas par jour. Il est souhaitable que la nourriture soit divisée approximativement en mêmes portions. Vous devez donc manger tous les jours à la même heure. En aucun cas, ne peut pas trop manger. Il est souhaitable d'utiliser des produits naturels, car des colorants supplémentaires, des arômes et d'autres additifs chimiques augmenteront la charge. L'alimentation implique l'interdiction d'un certain nombre d'aliments et de plats:

  • poisson gras et viande,
  • aliments salés et en conserve
  • viande fumée
  • frit
  • cacao, café, chocolat,
  • les légumineuses (pois, lentilles, haricots),
  • produits laitiers gras
  • les champignons,
  • pain frais, pâtisseries et biscuits.

Faites attention avec les raisins, les limonades, les boissons fraîches et les glaces.
Il est recommandé de manger du pain sec (c’est le cas d’hier), des biscuits maigres, frais, cuits au four ou à la vapeur de légumes, d’autres légumes verts, de salades de légumes et de fruits frais ou bouillis. La viande et le poisson sont recommandés pour cuire à la vapeur ou au four. Le fromage cottage à faible teneur en matière grasse et la crème sure font partie intégrante du régime. Divers plats en casserole peuvent être préparés à partir du caillé. Potages au lait et céréales (riz, sarrasin, semoule et flocons d'avoine). Gelée et mousse utiles, qui diversifient la table. Les fruits secs et les pignons sont utiles pour le foie (en petite quantité, environ une cuillère à café par jour).

Quel que soit le régime alimentaire, une femme enceinte doit recevoir toutes les vitamines et tous les minéraux nécessaires. Le médecin doit donc suivre un régime.

Qu'est-ce qu'une hépatose dangereuse pendant la grossesse?

Si la maladie n'est pas traitée, la taille des tissus adipeux augmente et les cellules hépatiques continuent de mourir. Il n’est pas surprenant que la pathologie négligée chez la femme enceinte entraîne le développement de complications dangereuses, voire mortelles.

Implications pour la mère:

  • la probabilité d'accouchement prématuré augmente,
  • le saignement commence après l'accouchement,
  • L'hépatose graisseuse aiguë chez les femmes enceintes entraîne la mort si ce type de maladie est diagnostiqué - il est démontré qu'une interruption artificielle de la grossesse sauve une femme du décès.

Si vous ajustez le régime, suivez une ordonnance du médecin, après la période postpartum, l'état du foie redeviendra normal.

Causes de la maladie

L'hépatose pendant la grossesse survient pour un certain nombre de raisons, mais les facteurs de risque incluent:

  1. Prédisposition génétique. Si le plus proche parent a déjà été traité pour une hépatose, il se développera avec une femme enceinte de la jeune génération.
  2. Si, même avant la grossesse, la femme avait des problèmes d’activité hépatique ou de pathologies hépatiques chroniques.
  3. La dépendance à la nourriture de cholestérol nocif charge les organes internes.
  4. Un complexe vitamino-minéral mal choisi est peut-être la cause la plus fréquente de développement d'une pathologie. Prenant souvent les moyens de maintenir et de développer pleinement le fœtus, une femme met son corps en danger. Pour éviter cela, vous devez consulter un obstétricien-gynécologue, qui sélectionnera le médicament et la posologie en fonction de l'âge et du poids de la future mère.
  5. Mauvaises habitudes

Symptômes de l'hépatose chez les femmes enceintes

Comme la maladie n'apparaît pas immédiatement, il est difficile de la déterminer au tout début. Premièrement, la future mère ne se sent pas bien, se plaint de démangeaisons cutanées, d’éruptions cutanées. Cependant, ces symptômes sont souvent qualifiés de réponse physiologique du corps de la femme enceinte.

Pour diagnostiquer la maladie au stade zéro ou au stade initial et pour être protégé contre les complications, il faut écouter son bien-être et, s’il existe des facteurs provocants, consulter un hépatologue.

Au fil du temps, la pathologie progresse, les gouttes de graisse occupant le foie augmentent et occupent des foyers déjà vastes. L'extinction rapide du corps se manifeste par les symptômes suivants:

  1. Prurit intolérable, qui commence par les membres, le bas de l'abdomen, s'élevant progressivement au-dessus.
  2. Perte d’intérêt pour la nourriture, ce qui n’est pas surprenant, car la future mère s’inquiète des nausées et vomissements constants.
  3. Fatigue chronique.
  4. Douleur sourde "douloureuse" dans l'hypochondre droit.
  5. Inconfort abdominal.
  6. Jaunisse
  7. Les matières fécales deviennent blanches.
  8. Urine brune.
  9. La peau se dessèche, ce qui entraîne la formation d'une éruption cutanée sur le corps, de rides sur le visage.

Conséquences pour le fœtus

Le bébé développe des anomalies graves: poids insuffisant, troubles de la fonction respiratoire. Ces violations se produisent parce que:

  • la respiration fœtale est entravée par des troubles nutritionnels intra-utérins (hypoxie),
  • une insuffisance placentaire se développe, à la suite de quoi le lien entre la mère et l’enfant est rompu,
  • pendant l'accouchement, l'enfant est étouffé.

Pour éviter les conséquences graves de l’hépatose cholestatique, vous pouvez, au moment opportun, vous engager dans le traitement d’une pathologie. Si une brûlure est détectée, l'enfant meurt.

Diagnostics

La clé du succès du traitement est un diagnostic précis et rapide. Cependant, il est très difficile de distinguer les symptômes de la pathologie de certaines caractéristiques du corps de la future mère: les nausées et les vomissements peuvent être des signes de toxicose tardive, et une éruption cutanée - juste une réaction allergique.

La définition du diagnostic est compliquée par le fait que les méthodes d'examen les plus efficaces (laparoscopie, biopsie, scanner d'organes) sont inacceptables pour les femmes enceintes. La biochimie sanguine donne des indicateurs faussés en raison de changements de paramètres au cours de la grossesse et il n’est pas possible de sonder le foie. Dès que les premiers symptômes apparaissent, la femme doit s'adresser elle-même à l'hépatologue. Le médecin désignera immédiatement les mesures de diagnostic suivantes:

  • biochimie sanguine, qui permet de déterminer la concentration accrue de pigments biliaires.
  • Échographie du foie et, si nécessaire, d'autres organes de la cavité abdominale. De plus, dans les hépatoses cholestatiques, le foie n'est pas hypertrophié, seule la vésicule biliaire augmente légèrement en volume.

Après l'examen, le médecin peut déterminer le type et le stade de la maladie. Si un surmenage est détecté, un avortement d'urgence est recommandé.

Traitement et régime

Pour le traitement des femmes enceintes ne peuvent pas utiliser des médicaments qui peuvent nuire à un enfant. Par conséquent, dans la forme cholestatique de la maladie, un traitement symptomatique est prescrit, comprenant:

  • médicaments hépatotropes qui sauvent les hépatocytes,
  • vitamines qui soulagent la fatigue.

Si le traitement n'apporte pas l'effet recherché, une plasmaphérèse (purification du sang) est prescrite.

Étant donné que la forme d'hépatose négligée provoque une hémorragie postpartum qui menace la vie de la femme, la naissance est parfois reportée à une date antérieure (généralement à partir de la 37e semaine).

Valeur thérapeutique en cas d'hépatose chez la femme enceinte. Un régime bien composé aide à faire face à 0, 1 degré de pathologie. Règles de régime:

  1. Mangez des fractions, souvent, en même temps.
  2. Ne pas trop manger.
  3. Ne pas manger des plats chauds et froids.
  4. Exclure les produits contenant des colorants, des arômes et d’autres additifs chimiques.

  • gras, salé, fumé, frit,
  • cacao, chocolat,
  • haricots, champignons,
  • glace
  • pâtisseries au four, pain frais.

  • Hier ou pain séché
  • biscuit,
  • légumes cuits à la vapeur ou au four
  • légumes verts, salades de légumes,
  • variétés de poisson ou de viande faibles en gras (bouillies ou cuites à la vapeur),
  • casseroles de fromage cottage et de crème sure faibles en gras,
  • gelée, mousses,
  • soupes au lait,
  • des fruits secs.

Pour créer un menu équilibré, vous devez d'abord consulter un spécialiste. Il sélectionnera le complexe vitaminique nécessaire.

Prévention et pronostic

Avec une hépatite graisseuse aiguë (brûlure), le pronostic est très sombre - une interruption artificielle de la grossesse afin de sauver la vie d'une femme. L'hépatose cholestatique est facilement traitable et n'entraîne pas le développement de complications dangereuses chez la mère et l'enfant.

Pour réduire le risque de développer la maladie pendant la grossesse, vous avez besoin de:

  1. Refuser les mauvaises habitudes alimentaires, passer à une alimentation équilibrée en privilégiant les fruits et les légumes.
  2. Planification d'une grossesse, examen supplémentaire et traitement complet des pathologies existantes.
  3. Abandonnez les mauvaises habitudes.
  4. Ne pas se soigner soi-même en prescrivant des médicaments qui ont un effet néfaste sur le foie.

L'hépatose pendant la grossesse est un danger pour l'enfant. Par conséquent, un appel à un spécialiste est nécessaire au moindre soupçon de pathologie.

Caractéristiques de l'hépatose enceinte

Le foie humain est constitué de cellules hépatocytes spécifiques, elles sont responsables de la production des acides biliaires, qui s'accumulent plus tard dans les voies biliaires et la vessie, sont responsables des processus métaboliques, du traitement de tous les nutriments.

Dans l'intestin, les nutriments apparaissent d'abord dans le foie. Puis traité, répandu dans tout le corps. S'il y a des perturbations dans le fonctionnement des hépatocytes, une intoxication se développe, le corps s'empoisonne lui-même. À mesure que la pathologie empire, le métabolisme et les fonctions des autres organes internes changent.

Il existe plusieurs types d'hépatose pendant la grossesse:

  1. dans le contexte de la toxicose précoce,
  2. cholestatique,
  3. adipeux aigu,
  4. dans le contexte du syndrome de HELLP.

L'hépatose en cas de toxicose précoce se manifeste par des vomissements et il n'y a pas de troubles métaboliques associés.En cas de diagnostic tardif et d'absence de traitement, la dégénérescence graisseuse des hépatocytes est constatée.

Il est caractéristique que l'hépatose toxicotique précoce disparaisse complètement immédiatement après la fin de la grossesse. Si les violations du corps filtrant progressent activement, l'avortement pendant jusqu'à 20 semaines sauve la vie d'une femme.

L'hépatose cholestatique chez la femme enceinte est l'une des formes les plus favorables de dysfonctionnement hépatique. Habituellement, dans l'hépatite cholestatique des femmes enceintes, les symptômes ne sont limités que par de légères démangeaisons de la peau, des tissus jaunes.

L'hépatose graisseuse aiguë ou la dystrophie du foie est caractérisée par la transformation d'hépatocytes en cellules adipeuses remplies de cholestérol et d'acides gras. En conséquence, les symptômes de l'insuffisance hépatique aiguë, des troubles:

Les conséquences d'une hépatite grasse aiguë peuvent être les plus tristes.

L'hépatose du foie pendant la grossesse peut se développer à la suite de lésions auto-immunes des parois vasculaires, ce qui entraîne inévitablement divers changements au niveau du foie. Cliniquement, l’état pathologique se traduit par une augmentation de la taille de l’organe, une augmentation des enzymes hépatiques, qui constitue également une menace pour la vie de la mère et du fœtus.

Causes, groupe à risque

L'hépatose chez la femme enceinte a diverses causes et un mécanisme de développement. Tous sont liés uniquement par le fait que les changements n'apparaissent que lorsque l'enfant est né et menacent de graves problèmes de santé.

En outre, l'hépatose présente un tableau clinique similaire: étiologie virale de l'hépatite, maladies métaboliques, dysfonctionnement des voies biliaires, cholestase dans la cholélithiase. Seul le médecin peut déterminer la cause finale du problème en fonction des résultats du test.

Les causes exactes de l'hépatose et le mécanisme de développement n'ont pas été établis, il est authentiquement connu que la pathologie est rare, se produit dans un cas de 15 mille grossesses. Violations susceptibles aux femmes atteintes de maladies chroniques du système biliaire, du foie, des maladies auto-immunes systémiques.

Patients à risque avec:

  1. augmentation des enzymes hépatiques d'étiologie inconnue,
  2. prise de poids anormale pendant la grossesse.

L'hépatose peut se développer chez les primipares avec une prééclampsie précoce, une toxicose. Lorsqu'une lésion rejoint des maladies du foie existantes, les voies biliaires, c'est beaucoup plus compliqué. Cela est dû à un diagnostic tardif, une maladie chronique du foie. Dans ce cas, la probabilité de décès augmente.

Comment suspecter une hépatose?

La difficulté de l’hépatose est qu’elle présente des symptômes similaires à ceux de l’hépatite virale. La pathologie peut être légère, modérée ou grave. Pour cette raison, le tableau clinique varie du coma minimal au coma hépatique, coagulation intravasculaire systémique.

En règle générale, les premières manifestations de la femme du problème apparaissent entre 30 et 32 ​​semaines de grossesse. Si une insuffisance hépatique est présente dans l'historique de la maladie, la situation s'aggrave et les symptômes apparaissent plus tôt.

Parmi les manifestations de l'hépatose:

Le symptôme le plus fréquent est une démangeaison de la peau, de la peau de l'abdomen et des membres inférieurs inférieurs. L'inconfort peut être si insupportable qu'il inquiète même la nuit et ne permet pas de dormir. Chez certaines femmes, la peau pique légèrement, des expériences spéciales ne donnent pas.

Avec une forte démangeaison, la future mère gratte constamment la peau, endommage les tissus et une infection secondaire se joint. Des démangeaisons commencent de plus en plus à apparaître à tout moment de la journée, ce qui entraîne un manque de sommeil régulier, une femme devient plaintive, irritable et colérique.

L'hépatose pendant la grossesse dans 10-15% des cas se manifeste par la couleur jaune du tégument. L'intensité du symptôme est directement proportionnelle à la gravité de l'état de la femme enceinte. La couleur jaune est visible uniquement dans l'albumen de l'œil ou immédiatement dans tout le corps.

  1. perd l'appétit, perd du poids
  2. souffre d'une sensation constante de nausée, de vomissements,
  3. constate une augmentation de la formation de gaz,
  4. remarquez que les matières fécales se décolorent, l’urine s’assombrit.

Progressivement, faiblesse, maux de tête, inconfort dans la cavité abdominale, localisé dans l'hypochondre droit. Le symptôme est douloureux dans la nature.

L'hépatose survient avec un minimum de symptômes, il est donc recommandé de consulter un médecin pour le diagnostic. Les moindres changements dans le bien-être ne doivent pas être laissés sans une attention particulière.

Comment l'hépatose peut-elle affecter un enfant?

Avec une fonction hépatique anormale, la mère souffre et le fœtus, l'hépatose affecte la croissance et le développement de l'enfant. De toutes les pathologies, seule l’hépatose cholestatique entraîne un minimum de complications. Dans de telles situations, il est possible de porter le bébé jusqu'à 37 semaines ou plus. Dans tous les autres cas, la recommandation du gynécologue - accouchement urgent.

Il est important d'identifier le début du développement de l'hépatose, il arrive que la violation se produise sur le fond de la gestose, les maladies somatiques, ce qui complique grandement le diagnostic. L'enfant est menacé de retard de développement, d'insuffisance placentaire et de mort dans l'utérus.

Tests de laboratoire

Tout d'abord, une femme subit un test sanguin biochimique: dans l'hépatose, on observe une augmentation de la bilirubine, de la phosphatase alcaline, de l'AST (alanine aminotransférase), de l'ALT (aspartate aminotransférase) et du cholestérol total.

En général, l'analyse du sang augmente le taux de sédimentation des érythrocytes, des leucocytes, de la chute des globules rouges, de l'hémoglobine.

Le coagulogramme montrera des manifestations de coagulation sanguine diminuée et de formation de prothrombine.

Méthodes instrumentales

La méthode de diagnostic la plus informative et la plus sûre est l’échographie des organes abdominaux. Une échographie particulièrement brillante révélera une dystrophie graisseuse des hépatocytes. Dans tous les autres cas, l'étude déterminera l'augmentation de la taille du corps, les voies biliaires dilatées.

Façons de remédier à la violation

La tactique du traitement dépend de la forme de la pathologie. Si le médecin établit un diagnostic de stéatose hépatique aiguë, syndrome de HELLP, il est nécessaire d'accoucher le plus tôt possible. Césarienne d'urgence réalisée, quelle que soit la période. La thérapie prévoit la purification du sang, la prise de médicaments, le régime alimentaire.

L'hémosorption et la plasmaphérèse sont réalisées uniquement selon des indications strictes, des procédures permettant d'éliminer les effets nocifs des substances toxiques dangereuses, le prurit. Avec le foie, la circulation sanguine est également débarrassée des produits métaboliques. Les médicaments les plus efficaces sont sélectionnés individuellement.

L'essence de la maladie

Le foie a une structure complexe, basée sur les hépatocytes. Grâce à diverses enzymes, le corps remplit ses fonctions en maintenant le travail physiologique du corps et la constance de tous ses environnements. Les hépatocytes forment des acides biliaires qui forment la bile. De plus, le parenchyme hépatique est équipé d'une multitude de vaisseaux, grâce auxquels le sang est filtré, ce qui signifie la conversion de tous les produits chimiques. Lorsque le métabolisme des hépatocytes est défaillant, les fonctions du foie qui forment la bile, la détoxifient et la transforment en souffrent. Résultat du dysfonctionnement:

  • insuffisance hépatique
  • insuffisance rénale
  • intoxication générale du corps,
  • troubles digestifs,
  • échecs métaboliques.

C'est une complication grave de la gestation. L'incidence de la pathologie varie de un à dix cas pour 10 000 femmes, alors que des modifications des résultats des tests hépatiques sont observées chez 8% des femmes enceintes. L'hépatose de la grossesse est de plusieurs types.

Les troubles dans le foie sont observés simultanément avec la toxicose dans les premiers stades. En même temps, il n’ya pas de tableau clinique évident de la pathologie, mais celle-ci est détectée à l’aide de tests de laboratoire. Les symptômes incluent des nausées et des vomissements, un gonflement et des modifications de la composition de l'urine. L'état du patient est étroitement surveillé. Si les signes de dysfonctionnement augmentent à 20 semaines, un avortement peut être recommandé.

Cholestatique

La pathologie provoque une mauvaise utilisation des hépatocytes pour convertir les acides biliaires. Ils peuvent s'accumuler dans les canaux et former des caillots de bile. En conséquence, les composants de la bile pénètrent dans le sang, se propageant dans tout le corps. Il y a un changement de couleur de la peau et des muqueuses, il y a de fortes démangeaisons de la peau, en particulier au niveau des paumes. Avec une réponse rapide et une gestion appropriée de la grossesse, le pronostic est favorable.

Foie gras

Le foie gras hépatique aigu commence par l’accumulation d’acides gras dans les hépatocytes. Lorsque leur niveau atteint un niveau critique, les cellules sont partiellement ou complètement remplacées par du tissu adipeux. Il en résulte une insuffisance hépatique et rénale et une altération de la fonction myocardique. Cette pathologie a un pronostic négatif. La mortalité maternelle atteint 30%.

Pathologie associée au HELLP

Syndrome de HELLP - un complexe de symptômes pathologiques:

  • apparition d'hémoglobine libre dans l'urine et le sérum,
  • augmentation des taux de transferase hépatique,
  • thrombocytopénie.

Le problème principal concerne les troubles hémorragiques et la CID. En conséquence, les hépatocytes cessent non seulement de fonctionner correctement, mais meurent également. Dans la structure du foie révèlent des zones nécrotiques. La prolifération des fibres de fibrine est observée dans les vaisseaux hépatiques. La condition est une menace pour la vie du fœtus et de la mère.

Groupe de risque

L'étiologie de tous les types d'hépatose n'est pas encore complètement établie. Non exclu les réactions auto-immunes du corps, ainsi que la pathologie génétiquement déterminée chez les femmes. On remarque que de tels États ont tendance à se répéter au sein de la même famille. Surveillez particulièrement les femmes enceintes suivantes:

  • primipares avec formes complexes de toxicose précoce,
  • primipare avec prééclampsie,
  • avec insuffisance hépatique,
  • avec des affections chroniques du foie et de la bile,
  • souffert d'une maladie hépatique aiguë avant la gestation,
  • prendre du poids pendant la gestation.

Selon l'intensité des symptômes, l'hépatose est divisée en légère, modérée et lourde. Les signes d'anomalies dans le foie peuvent être les conditions suivantes.

  • Prurit Ce symptôme est caractéristique de tous les types de pathologie. Plus prononcé - avec des dommages cholestatiques au foie. Localisation des sensations désagréables - la surface de l'abdomen, la peau des paumes et des pieds. La gêne est pire la nuit. Avec des démangeaisons intenses, des traumatismes cutanés surviennent souvent - des égratignures, qui peuvent servir de passerelle pour les agents pathogènes. L’apparition d’une infection secondaire complique le traitement de la maladie principale.
  • Couleur de peau jaunâtre. Symptôme non spécifique de multiples pathologies hépatiques. Apparaît en raison de la pénétration de pigments biliaires dans le sang. L'hépatose accompagne dans 15% des cas, principalement sa forme grasse. Le jaunissement concerne uniquement la sclérotique, les muqueuses ou toute la peau. Le symptôme n'indique pas la gravité de la maladie, il peut apparaître au tout début de la pathologie ou dans les cas avancés.
  • Troubles dyspeptiques. Les troubles du foie se manifestent souvent par des nausées, une sensation de lourdeur dans l'abdomen, des brûlures d'estomac. Également observé des violations dans les entrailles - flatulence, constipation ou diarrhée. En cas d'hépatite grasse, on note une stéatorrhée (matières fécales avec impuretés grasses); sous d'autres formes, décoloration des matières fécales, changement de couleur de l'urine en devenant plus sombre. En cas de vomissement grave et les matières fécales peuvent contenir des impuretés sanguines.
  • Les douleurs Un signe caractéristique d’atteinte hépatique sont des douleurs de tiraillement, de douleur ou de piqûre dans l’hypochondre droit. En cas d’hépatose, sensations douloureuses associées à une intoxication corporelle - maux de tête, crampes abdominales. Si les reins sont impliqués dans le processus pathologique, le patient peut être dérangé par la douleur dans la région lombaire.
  • Symptômes généraux. Parmi les modifications générales du bien-être, on compte la fatigue rapide, la faiblesse des muscles, une diminution ou un manque d'appétit complet. Avec des formes compliquées, de la fièvre peut survenir. Des démangeaisons et une fatigue persistantes rendent une femme enceinte émotionnellement labile et irritable. Des troubles du sommeil sont souvent constatés.

Confirmation du diagnostic

Pour le diagnostic prescrit les études suivantes:

  • test sanguin biochimique,
  • l'urine et les matières fécales,
  • coagulogramme,
  • Test de Reberg,
  • surveillance fœtale.

En cas de pathologie échographique, on observe souvent des modifications visuelles de la structure et de la couleur du foie, des écarts par rapport à la norme, des modifications de la taille de la vésicule biliaire et des troubles de l’état des voies biliaires.

Les résultats de test suivants confirment le diagnostic:

  • taux élevés de transferase dans le foie,
  • augmentation des taux de bilirubine de plus de 25%
  • la leucocytose,
  • érythropénie,
  • thrombopénie
  • taux d'hémoglobine réduit
  • Carence en K
  • la présence d'acides gras dans l'urine.

En cas d'atteinte hépatique grave aux premiers stades, un avortement peut être suggéré. Si des signes de maladie apparaissent après 30 à 32 semaines, une livraison d'urgence est possible à ce moment-là.

Un pronostic maternel et néonatal défavorable accompagne le foie gras aigu, ainsi que le syndrome de HELLP. Avec le développement des symptômes de la pathologie, l'accouchement est effectué à tout moment en cas d'urgence. C'est généralement une césarienne. Peut-être l'accouchement naturel dans la préparation du canal de naissance. Cependant, ces cas sont rares.

Avec une forme cholestatique, le pronostic mère-enfant est relativement favorable. Cependant, la condition nécessite un traitement médicamenteux et une observation attentive du patient. Le traitement est effectué dans les centres périnatals en mode stationnaire.

Nommé avec la détection précoce de la pathologie. Dans les futures mamans, il est préférable d'utiliser des absorbants polymères naturels (le médicament "Polyphepan"). Le nettoyage du corps est effectué pendant une à deux semaines. Le sorbant lie les acides biliaires en excès dans l'intestin, empêchant ainsi les troubles dyspeptiques et la stéatorrhée. Attribuer 10 g deux fois par jour.

Hépatoprotecteurs

Lorsque la détection précoce des anomalies prescrit sous forme de comprimés de médicaments "Hepabene" ou "Hofitol." Le cours dure deux à trois semaines, durant lesquelles les médicaments prennent un comprimé trois fois par jour. Avec des formes complexes d’hépatoprotecteurs administrés par voie intraveineuse en mélange avec une solution saline. La durée maximale de la thérapie parentérale est de deux semaines (avec administration quotidienne de médicaments).

En parallèle, l'acide ursodésoxycholique, un hépatoprotecteur à large spectre, est prescrit. Disponible sous divers noms commerciaux. Le plus souvent -
Ursosan ou Ursofalk. Prenez le médicament deux capsules deux fois à la porte pendant deux à trois semaines.

L'adémétionine est prescrite à une dose de 400 à 800 mg par voie intraveineuse ou orale. Plus souvent pratiquez une thérapie parentérale intensive avec la transition ultérieure à la prise de médicament.

La thérapie de vitamine est recommandée. Les nutriments ont un effet antioxydant, normalisent les processus métaboliques dans les tissus du foie:

  • Vitamine E - désigne 200 UI sous forme de gélules par voie orale deux fois par jour.
  • acide ascorbique - administré par voie intraveineuse avec une solution de glucose.

Des préparations vasculaires sont prescrites pour normaliser l'état du flux sanguin utéroplacentaire. Ce sont Actovegin et Pentoxifylline (goutte-à-goutte intraveineux).

Une femme enceinte devrait suivre un régime jusqu'à l'accouchement, ainsi que quelque temps plus tard. Une nutrition spéciale peut réduire la charge sur les cellules du foie, normaliser la digestion et prévenir l'intoxication du corps. Les règles suivantes doivent être suivies:

  • exclure - bouillons de viande, abats, champignons et légumineuses, épices et sauces chaudes,
  • limite - graisses réfractaires,
  • privilégier les soupes de légumes, les viandes et les poissons maigres, le pain séché d’hier, les bouillies sur l’eau,
  • cuire - cuit à la vapeur et bouilli.

Dans ce cas, le régime alimentaire du patient doit rester complet et équilibré. En tant que source de vitamines, vous pouvez préparer des ragoûts de légumes, manger des fruits et des jus de fruits non acides. Il est souhaitable d'abandonner complètement les légumes contenant des composés de purine (oseille, tomates), ainsi que les cornichons et les cornichons. Une femme doit suivre des règles nutritionnelles similaires même après l'accouchement, même si les symptômes de la pathologie ont complètement disparu.

Les conséquences

L'hépatose peut se développer lentement, mais il y a parfois un écoulement rapide. Dans ce cas, une césarienne est pratiquée pendant deux jours après le diagnostic et une préparation intensive du patient. La négligence dans les mesures d'urgence engendre la mort fœtale intra-utérine, le développement de la cirrhose chez une femme, le décès d'une mère et de son enfant.

Avec une maladie cholestatique, les effets dangereux peuvent être minimisés. La condition préalable à cela est la détection précoce de la pathologie et la réalisation d'un complexe de mesures thérapeutiques à part entière.

Les formes graves d’atteinte hépatique comprennent une intoxication aiguë, un dysfonctionnement de la barrière hémato-placentaire, des lésions des vaisseaux du placenta, jusqu’à la formation d’hématomes et des saignements. Dans le contexte de telles complications, une hypoxie fœtale et un retard de croissance intra-utérin sont observés. Conséquences pour l'enfant - Décès prénatal dû à une asphyxie, à une pathologie congénitale du développement, à une perturbation grave du système nerveux. Avec une évolution favorable de la maladie, un traitement réussi et l'absence de symptômes d'hypoxie fœtale, la grossesse est prolongée à 38 semaines.

L'hépatose survenue chez une femme pendant la gestation remet en question la possibilité d'avoir des enfants à l'avenir - le risque de manifestations répétées de la maladie au cours de la prochaine grossesse est très élevé.

L'hépatose du foie: de quoi s'agit-il?

L'hépatose du foie elle-même est une dystrophie grasse de l'organe, se manifestant par l'accumulation de molécules adipeuses dans les hépatocytes (cellules du foie). Il existe aujourd'hui deux causes connues d'un tel dysfonctionnement du foie: une violation du métabolisme des graisses et un apport excessif de graisses dans le corps avec des aliments.

La violation des processus métaboliques dans le corps peut être déclenchée par:

  • manque de protéines animales dans l'alimentation,
  • consommation excessive d'aliments gras
  • maladies infectieuses du foie,
  • abus d'alcool.

Ces dernières peuvent d'ailleurs être considérées comme la principale cause de cas plus fréquents de cette pathologie chez l'homme que chez la femme. Mais pourquoi l'hépatose survient-elle pendant la grossesse?

Caractéristiques du flux

Aussi étrange que cela puisse paraître, l’hépatose est l’un des dysfonctionnements hépatiques les plus courants survenant au cours du deuxième trimestre de la grossesse. Les changements dystrophiques dans la structure du foie s'accompagnent d'une augmentation de la viscosité de la bile et, par conséquent, de la difficulté de son écoulement et d'une perturbation générale du métabolisme cellulaire. On pense que la grossesse devient le principal moteur du développement de cette pathologie chez certaines femmes.

Cependant, pas plus de 2% des femmes enceintes souffrent d'hépatose, ce qui signifie que ce n'est pas la seule cause de pathologie.

Il s’est avéré que le plus souvent, les causes de l’hépatose chez les femmes dans la situation sont enracinées dans les facteurs suivants:

  • prédisposition génétique - c’est-à-dire que si une mère ou une grand-mère d’une femme enceinte a été atteinte de cette pathologie, cela augmente le risque de son développement chez une femme qui attend un enfant,
  • la présence de pathologies du foie dans la période précédant la conception - c'est-à-dire si une femme avait des problèmes de foie avant la grossesse,
  • l'utilisation irrationnelle ou un complexe mal choisi de vitamines et de minéraux est une cause assez fréquente d'hépatose chez les femmes zélées prenant des complexes vitaminiques,
  • détérioration du métabolisme des acides gras due à une violation du régime ou à la prédominance d'aliments gras, fumés ou frits dans le régime.

Traitement de l'hépatose chez la femme enceinte

Alors, quel est l'objectif du traitement de la pathologie chez la femme enceinte? Évidemment, non seulement l'amélioration de l'état de la future mère, mais également la préservation du cours normal de la grossesse jusqu'à une période optimale. Malheureusement, cette pathologie devient souvent la cause d'une naissance prématurée. Par conséquent, lors du diagnostic de l'hépatose chez la femme enceinte, le traitement doit être effectué en milieu hospitalier. Le choix du schéma thérapeutique dépend de l'état général de la future femme et de la gravité de la pathologie.

La gravitéTraitement tactique
FacileUtilisation de vitamines B, d’entérosorbants, d’hépatoprotecteurs, d’antioxydants, de diurétiques (pour l’œdème) et de stabilisants membranaires
MoyenneUtilisation d'acide folique (vitamine B9), stabilisant de la circulation utéro-placentaire, facilitant les démangeaisons et les agents de détoxification
LourdDésintoxication, prévention des saignements, plasmaphérèse

Pour réussir le traitement de l’hépatose chez la femme enceinte, il est indispensable que la femme respecte un régime alimentaire modéré et respecte les règles alimentaires:

  • repas fractionnés - en petites portions 4 à 6 fois par jour,
  • nourriture modérée (ne pas trop manger),
  • seulement des aliments sains (rien de fumé, frit, en conserve, gras et trop salé).